2020-03-08 le long de la Lauter

DEPART : 08h30 Espace’Nieder
RETOUR : vers 16h00
TRAJET VOITURE Durée : 44 mn / Distance : 63 km
Autoroute A4, Autoroute A350 Haguenau, direction Wisem-bourg. Se rendre à l’Est de Altenstadt, à l’entrée de la zone Industrielle, rue du Fort St-Remy.
Déposer les randonneurs
PARKING Terrain de Foot sur la D3 à l’ouest de Scheibenhard
TRAJET PEDESTRE –       Fort St-Remi
–       Redoute du Maréchal Marcin
–       Lignes de la Lauter
–       Bienwaldmühle
–       Redoute Villars
–       Redoute de Lanzensee
CARTOGRAPHIE 3914 OT Wissembourg / Soufflenheim
DIFFICULTES Distance 16 km
Dénivelé 50 m
Amplitude 30 m
Temps de marche 5
PENIBILITE risque de boue par temps pluvieux
OBSERVATIONS Néant.
EQUIPEMENT ET SAC A DOS ·         Chaussures de marche ou de trek,
·         guêtres pour protéger le pantalon
·         thé ou café
·         repas tiré du sac
RENSEIGNEMENTS Marc BECKENDORF : 06.82.64.85.03 beckendorf.marc@free.fr

Moments clés
Départ Nieder : 08h30
Arrivée Altestadt : 9h30 (50 mn)
Aller retour Altenstadt – Scheibenhard : 20 mn – 25 km
Départ de la randonnée : 10h00
Parcours : 16km 5h
Retour à Nieder : entre 16h00 et 17h00

Le trajet
2016-07-15 La lauter le trajet

Le parcours
2016-07-15 La lauter le parcours

Le profil topographique
2016-07-15 La lauter le profil

Description
Pendant la guerre de succession d’Espagne (1701-1714) , pour verrouiller le nord de l’Alsace et pour accroître le rayon d’action des places fortes de Wissembourg et de Lauterbourg, le maréchal de Villars fut amené à élever une ligne de fortifications dite lignes de la Lauter ou lignes de Wissembourg. Les travaux de fortification, entrepris en 1706, s’étendaient en continu, du contrefort des Vosges jusqu’au Rhin, sur environ 26 km de longueur, en retrait ou en bordure de la Lauter. Le plan d’ensemble fut établi par l’ingénieur militaire Jean-Baptiste de Regemorte et réalisé par l’ingénieur royal de Charmont. A 100 m en retrait de la rivière fut établi un remblai avec parapet de tir de 2 à 3 m de haut, plate-forme de manoeuvre pour l’artillerie et la cavalerie. En avant, à intervalles réguliers, furent élevées une cinquantaine de redoutes souvent entourées de fossés et sillonnées de tranchées. Une série de 28 digues et 31 écluses en bois (celles des moulins comprises) permettaient d’inonder (pendant un mois) la vallée. La surface inondable était longue de 20 km et large de 300 m, l’eau pouvait monter à un mètre. Entre les sites fortifiés de Wissembourg et de Lauterbourg se trouvait le fort de Saint-Rémi, autre point fort du système, considéré comme le meilleur poste de la ligne, situé sur le territoire d’Altenstadt (commune de Wissembourg). Il fut aménagé sur le site de l’ancien château médiéval de l’abbaye Saint-Pierre que les troupes du roi de France avaient démantelé en 1703. Il comportait une tour haute de 16 m, était entouré d’un fossé et protégé par une tenaille et un ravelin. Les fouilles archéologiques entreprises en 1980 ont surtout révélé des vestiges du château du 15e siècle. Le site a été inscrit sur la liste des monuments historiques mais est actuellement inaccessible et complètement enfoui dans la végétation.

Randonnées pédestres, marche nordique et courses à pieds